Force contre-électromotrice

Un moteur pas à pas, c'est finalement un aimant se déplaçant devant des enroulements. Et c'est comme un moteur à courant continu, c'est réversible. Le rendement n'est déjà pas bon dans le bon sens... Mais ce n'est pas pour faire une génératrice que je m'intéresse à la fcem. Quand on fait tourner un moteur pas à pas, il se crée cette fcem qui va s'opposer au passage de notre très cher courant. Cela dépasse un peu mes compétences actuelles, je ne sais pas estimer l'impact exact, mais des ordres d'idées peuvent montrer que ce phénomène est loin d'être négligeable.

Une rare information que j'ai trouvée sur le net à ce propos est sur le site de MDP qui indique le chronogramme ci-dessous.

La tension produite doit être sensiblement proportionnelle à la vitesse de rotation. Elle est quasiment sinusoïdale et aurait son maximum lorsque le courant dans l'enroulement est nul.

Si j'entraîne mon moteur bipolaire Nema 17 qui a une tension nominale de 12V à 3tr/s, j'obtiens sur un enroulement une tension quasi sinusoïdale de 12V crête. Ce qui indique que pour cette vitesse, l'effet doit déjà se faire sentir. Vers 17tr/s (1000tr/mn), la tension atteint 60V. Avec un moteur basse tension (3,7V) alimenté par un driver en 12V, à 17tr/s je ne suis qu'à 15V crête. Et je fais tourner ce moteur à 37 tr/s, il doit y avoir une fcem de 30V! Il est donc utile d'avoir une tension nominale basse pour diminuer cette influence.

Effet de l'inductance   <<     >>   Constante de temps