La diode schottky

Les diodes schottky du fait de leur technologie (jonction métal/semi-conducteur) vont se caractériser par une tension de seuil plus bas que les diodes classiques (0,1V pour des courants faibles par exemple). Elle vont être donc particulièrement utiles en protection (on peut protéger une entrée d'Arduino qui ne peut accepter moins de -0,5V en entrée; une diode schottky peut empêcher la tension de descendre en dessous de -0,1V. D'autre part elles présentent une capacité de jonction faible ce qui permet d'avoir des diodes rapides. Quand on l'utilisera en protection, c'est aussi un atout.

Un exemple de diode schottky: la 1N5117. C'est une diode 1A avec une tension de seuil de 0,5V mais sous 10 mA on est en dessous de 0,2V.

Protection d'une entrée

Tant que la tension d'entrée est comprise entre 0 et 5V, il n'y a pas de courant dans la résistance et la tension vue de l'Arduino est la tension que l'on a en entrée. Si la tension dépasse les 5V, la diode schottky qui est en haut va se trouver en direct et n'aura que 0,2V à ses bornes (si on choisit la résistance pour avoir un courant de l'ordre de quelques milliampères). La tension du côté de l'Arduino ne pourra alors dépasser les 5,2V. De même si la tension d'entrée devient négative, l'Arduino ne verra que -0,2V. C'est dans les limites acceptables -0,5V à 5,5V).

Entrée USB d'une Nano

Une diode schottky est présente entre la broche 5V de l'USB et la ligne d'alimentation 5V de la carte Nano:

Si on alimente la carte via Vin ou par une alimentation 5V, le 5V ne se retrouvera pas sur l'USB. Par contre si la carte est alimentée par l'USB en 5V, on n'aura plus exactement 5V sur le microcontrôleur, il n'y aura que 4,8V. Ce n'est pas très grave pour le fonctionnement, sauf pour la lecture d'une entrée analogique avec la référence 5V.

La diode laser   <<     >>